Le jour du dépassement au Maroc

Jour du dépassement maroc

C’est quoi le jour du dépassement

Le jour du dépassement c’est la date annuelle qui symbolise le fait que toutes les ressources renouvelables de la terre ont été été épuisées et donc qu’ensuite, il s’agit d’une vie à « crédit » pour le reste de l’année.

C’est pour le moment très symbolique, parce que les jours se ressemblent et on ne ressent pas de différence entre hier et aujourd’hui. Le changement va se faire petit à petit avec les années et bien entendu selon les pays ce sera bien plus significatif. Comme par exemple les USA qui consomment cette année à eux seuls l’équivalent de 5 planètes Terre en 2022.

Comment se calcule le jour du dépassement

Chaque année, c’est ONG Global Footprint Network qui calcule le jour du dépassement sur la base de 3 millions de données statistiques de 200 pays.

Le jour du dépassement est calculé en divisant la biocapacité de la planète (en hectares globaux) par l’empreinte écologique de l’humanité (en hectares globaux) et en multipliant le tout par le nombre de jours d’une année, soit 365.

Ainsi, la date du jour du dépassement mondial de 2022 est le 28 juillet. Il faudrait 1,75 planètes pour répondre à la demande des Hommes en ressources écologiques.

Au Maroc, quel est le jour du dépassement ?

Le Maroc est encore assez loin des pays occidentaux. En 2021, le jour du dépassement au Maroc était le 26 novembre 2021. Mais chaque année, plus de ressources sont consommées et on va malheureusement vers la même tendance que le monde.

Les solutions pour faire reculer le jour du dépassement

Evidemment, chaque petit geste compte ! La légende du colibri nous le rappelle bien. On peut déjà au sein de notre petite famille mettre en place des petites actions simple. Nous pouvons par exemple réutiliser les sachets en plastiques, prendre un grand sac ou un panier quand on part en courses pour limiter les emballages. Egalement, on peut prendre les transports en commun, jeter les déchets à la poubelle, privilégier des achats durables ….

Un jour, il y eut un immense incendie dans la forêt. Les animaux terrifiés assistaient impuissants au désastre. Tous, sauf le petit Colibri qui s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. « Je fais ma part » répétait-il aux autres animaux incrédules.

Légende amérindienne

Laisser un commentaire

Chat
1
Besoin d'aide ?
Bienvenue chez Lalla Nature,
Comment puis-je vous aider?
//